MUSICOTHERAPIE & AUTISME

La musicothérapie est indiquée dans la prise en charge des personnes atteintes du Trouble du Spectre Autistique (TSA), car il s'agit d'une approche multidimensionnelle de l'individu. Une approche non-verbale qui intègre toutes les réalités de l'être, le bruit, les sons, le silence, la musique.

En effet, la question du sonore est centrale dans la vie de la personne autiste, pour laquelle parfois tout est/fait bruit.

Que faire de ce vacarme intérieur dont elle ne peut s'extraire? Que faire des cris et des silences qui sont parfois la seule voix/e d'expression qui existe? La rencontre avec un professionnel alors capable de recevoir la réalité sonore de la personne, l'accueillir dans ses expressions diverses, s'avère primordiale.  Ainsi des aspects cachés ou méconnus des personnes TSA peuvent apparaître et laisser surgir la musique de l'instant.

... Quelques repères en musicothérapie....

    - l'expression : laisser sortir ce qui est, agréable comme désagréable, travailler et moduler la matière sonore qui "jaillit", observer les émotions qui en découlent

    - la communication, les échanges : jouer des instruments seul, tour à tour, en même temps, en interaction avec la musicothérapeute; pour ce faire, investir l'objet instrument, le prendre, le tenir dans ses mains ou contre soi. Dans des jeux d'échanges, une attention conjointe se met en place, d'abord un regard parfois furtif, puis qui se pose peu à peu

    - la sensorialité : grâce à la voix ou des instruments qui vibrent et perpétuent les sons pendant un long moment. Explorer. Manipuler les objets et susciter de nouveaux centres d'intérêt. Ce travail d'exploration permet de rester centré sur l'instant présent

    - La création ...et l'élaboration d'un langage musical, dans la voix, le rythme, le souffle

.... Coordination pluridisciplinaire et prises en charges....

 

Si besoin, la  musicothérapie intègre les méthodes ABA et PECS (j'ai aussi quelques notions de Makaton), dans la continuité du projet personnalisé et du travail d'une équipe pluridisciplinaire.  

Aussi, une grille d'observation peut être mise en place, faisant apparaître les capacités émergentes des personnes accueillies en musicothérapie.

Les prises en charges peuvent faire l'objet d'un remboursement par la MDPH sur la base des éléments figurants dans les recommandations de bonnes pratiques professionnelles de l'Anesm datant de mars 2012 :

" Les activités physiques et sportives, les activités musicales... (...) constituent des pratiques qui peuvent participer à l'épanouissement personnel et social de certains enfants/adolescents avec TED, selon leur centre d'intérêt, s'ils bénéficient d'un accompagnement spécifique (accord d'expert).

Dans la pratique, s’il s’agit d’une activité recommandée pour un enfant en particulier, intégrée au plan personnalisé de compensation et accompagnée de manière spécifique, elle peut être prise en compte au titre des dépenses liées au handicap de l’enfant" (P31).

Pour cela, il vous faut faire les démarches auprès de la MDPH, je vous fournirai un devis, ainsi qu'un courrier avec les objectifs de prises en charge.